samedi, janvier 07, 2006

Conseils pour s' y retrouver dans la jungle habano (Cuba)

Quid du choix ? Formats, marques, prix, grosso modo 270 cigares en catalogue (tous ne seront pas à la civette), comment s' y retrouver, ne pas trop se gourrer, ne pas passer devant le civettier pour un lapin de garenne pris dans des plein phares de DS ?!




Primo, pour avoir un peu de crédit et de poids malgré votre statut de débutant, dites à la civette que vous venez de ma part, j' suis connu partout (un peu comme Bill) et si ce n' est pas le cas, méfiez vous, changez de civette, le type est un tocard qui va vous refourguer du J.L Piedra ou du Fonseca.

Secundo, et ça n' engage que moi, vous pouvez acheter à l' envie en suivant votre instinct, ou demander au civettier quelque chose de + ou - doux, ou puissant, + ou - long mais dans un 1er temps; je vous conseille de rester au formats raisonnables genre corona, corona gorda, robusto, et de les comparer par marques. Je m' explique : certaines marques produisent différents formats, genre Magnum 46 chez H.Upmann, Punch Punch et Royal Selection n°11 chez Punch, Série A chez Saint Luis Rey, etc qui sont tous des corona gorda... En "comparant" les cigares par marques du même format (vous pouvez même vous faire de petites fiches sommaires avec une note), vous allez mieux vous rendre compte des différences entre les fabricants que si vous y alliez à la hussarde (genre moi au début mais c' est précisément le but de ce blog, aider mon prochain en lui faisant profiter de la pyramide de conneries qui flotte au dessus de ma tête). Faites de même avec les robustos, les churchills, les double coronas etc ... Ainsi, vous affinerez votre goût, vos préférences, en fonction du moment et de la puissance souhaitée.

Je ne vais pas faire un inventaire de tous les cigares existants, trop long et trop chiant, mais voila en gros les marques cubaines et leur classement :

- puissant : Partagas, Bolivar, Saint Luis Rey, Ramon Allones (cousin de goût de Partagas en moins puissant, plus complexe), Vegueros, Cabanas.

-moyennement puissant : Cohiba, Montecristo, Cuaba, Vegas Robaina, José L. Piedra, Juan Lopez, Diplomaticos, Los Statos de Luxe.

-moyen : Cohiba Linea 1492, Romeo y Julieta, Quintero, Trinidad, Punch, La Gloria Cubana, Sancho Panza, La Flor de Cano, Belinda.

-moyennement doux : San Cristobal de la Habana, H.Upmann, Por Larranaga, El Rey del Mundo, Gispert, Troya.

-doux : Hoyo de Monterrey, Fonseca, Guantanamera, Rafael Gonzales, Quai d' Orsay.

Ca fait beaucoup, me direz vous. Oui et non (j' adore les réponses de normand style p'tet ben qu' oui, p'tet ben qu' non). Dites vous d' abord que certaines marques valent moyennement le détour sans citer personne, quoique, si si, je cite J.L Piedra, Fonseca, Cabanas, Los Statos, Troya, La Flor de Cano qui sont soit difficiles à trouver (tant mieux), soit de grosses bouses au goût de pelouse qui vous feraient pousser la moustache façon Nicolas le jardinier. Pour ma part, j' en ai fumé en gros une petite centaine (pas 100 D4 hein, 100 cigares différents), m' en restent bien sur encore d' autres à découvrir ou re-découvrir mais je sais qu' au total, je n' en testerai pas un certain nombre parce que le format ou la ligne de goût ne me conviennent pas.

Néanmoins, dans le domaine des produits de bouche, tout est affaire de goût (le bon/le mauvais) et on trouvera toujours un gros finaud (argh) pour vous dire que la Grappe Fleurie, c' est pas du Haut Médoc mais que ça se boit bien quand même. Dans ce cas, pour avoir une idée de ce que vous pourriez aimer ou pas, procurez vous Le Havanoscope qui commente après dégustation quasiment tous les cigares dispos sur le marché français (attention cependant ils ont tendance à cèder au lobby de certains producteurs et notamment du distributeur Coprova). Cliquez aussi dans mes liens, et vous tomberez entre autres sur un excellent forum où des amateurs échangent leurs impressions sur tel ou tel cigare (bon esprit, accueil sympa, ambiance bon enfant) et uniquement guidés par le plaisir.

Un précision qui pourrait relever du détail anecdotique mais qui a son importance : doux ne veut pas dire fade, et puissant ne veut pas dire fort. Si vous tombez sur un cigare qui est soit fade, soit fort, c' est une merde (disons le sans détours) ...

En outre, les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs, mais du plus petit au plus gros, il vous faudra débourser en moyenne de 3 à 15 euros pour un bon havane.

Cher? Ouais, salauds de Cubains communistes, tous à rouler en Mercedes blindées avec des T-shirts du Che et des Rolex en or... !


N.B : comptez quand même en France presque 50 % de taxes et vous comprendrez pourquoi c' est cher.

1 commentaire:

Thierry a dit…

"...à l'envi" et non "...à l'enviE" ...
(encore le bouffeur de frites qui fait son malin)...