vendredi, décembre 11, 2009

7ème billet d' humeur




Ainsi donc ai je appris en lisant un article du Post, la marque française de cigare Navarre est en liquidation judiciaire. C' est triste pour le couple à l' origine du projet tant leur passion pour leurs produits etait louée ici et là...

J' ai à titre personnel eu l' occasion d' en fumer quelques uns, je les avais trouvé hors de prix et gustativement mauvais, mais là n' est pas la question... Quoique...

Si l' idée d' un comité de soutien afin de soutenir cette marque française est plutôt sympathique, la plupart des arguments employés l' est nettement moins...

D' aucuns en appellent au patriotisme pour sauver "une entreprise du luxe à la française qui contribue à la grandeur d' une nation" (en plein débat sur l' identité nationale, cela prend tout son sel), un autre de déclarer être outré que nos dirigeants ne s' emparent pas de cette affaire pour soutenir - je cite - "la seule manufacture de tabac entièrement Française qui fabrique des cigares de grande qualité, rivalisant avec les meilleurs Havanes et bien supérieurs aux millions de cigares sans saveur produits en République Dominicaine" (quelle insulte pour les dominicains, ce monsieur dont je préfère taire le nom, pourtant Président de Club, ne connait manifestement rien à ce terroir qui peut donner dans le haut de gamme bien des leçons de qualité et de goût même aux cubains...), on nous incite à tous entrer en résistance contre les sans-coeurs comme si le monde du cigare était homogêne, solidaire et parlant d' une seule voix; on fustige les buralistes qui ne se mobilisent pas (peut-être parce que ce produit se vend mal, non ?)...

Le summum du grotesque est atteint avec le projet d' envoi en forme de plaidoyer d' un cabinet de Navarre au très libéral Sarkozy afin qu' il goûte à l' excellence française pour lui ouvrir les yeux tant il est vrai que notre président (avec un petit p) s' est distingué depuis son élection par sa grande sensibilité envers les moins armés face au monde libéral qu' il nous vend quotidiennement...

Quitte à verser moi-même dans la démagogie par effet de balancier, si ces mêmes amateurs de cigare qui hurlent à l' injustice et appellent à la mobilisation générale dépensaient le dixième de cette énergie pour - au choix - dénoncer l' expulsion manu militari de sans papiers vivant en France depuis des années, lutter (un peu) contre la faim dans le monde, aider les familles surendettées se retrouvant à la rue, refuser le débat ridicule et populiste sur l' identité nationale, mettre le feu aux banques et à leurs indécents bonus...et j' en passe; j' aurais un peu plus de considération pour ces gens-là et leur monde dont, malgré le fait que je fume aussi le cigare, je me targue par moments de ne pas faire partie. Messieurs, un peu de décence et de sens de la mesure si vous voulez vous attirer la sympathie de vos concitoyens...

Reste une idée interessante pour finir sur une bonne note : la reprise de l' activité par ceux qui sont prêts à mettre la main à la poche.

Et une question : et si les Navarre étaient tout simplement moyens, trop chers et donc dispensables ?

6 commentaires:

Jbrice a dit…

J'adhère à 100% à ce billet d'humeur révolutionnaire!

Bonne continuation.

erwan a dit…

Merci companero !

A voté !

Anonyme a dit…

Excellent billet d'humeur ! Bravo !

erwan a dit…

Merci bien, ça fait toujours plaisir ;-)

Twangking a dit…

Dis donc, t'envoies du bois quand tu t'y mets !

J'aime beaucoup !

Erwan a dit…

Et encore j'avais mis le parental advisory ;)