mardi, novembre 13, 2007

Les Amis des Plaisirs du Goût

En réaction aux interdictions de fumer et aux mesures hygiénistes initiées et prônées depuis des mois par le lobby anti-tabac et les associations d' anti-fumeurs, l' association AGP, les Amis des Plaisirs du Goût a été créée pour faire valoir entre autres les droits des fumeurs de se réunir et de parler entre eux de leurs passions pour le goût en général, dont celui du cigare.

En se rendant sur son site, vous trouverez :

- les objectifs détaillés de l' association : promotion du goût, publication d' ouvrages...
- une pétition en ligne à signer.
- un formulaire d' adhésion.
- un mail pour contact : apg.assoc@gmail.com

Les non fumeurs y sont également les bienvenus...

38 commentaires:

Yvan a dit…

Inutile de dire que je suis en total désaccord avec les objectifs de cette association, dont la première action consiste à proposer une pétition pour revenir sur une décision attendue par une large majorité de Français.

Par ailleurs dans son appellation-même cette association se fait le héraut de valeurs qu'elle ne défend pas. En pratique il s'agit ni plus ni moins d'une association qui milite pour le droit de fumer, mais se donne un nom et un objectif plus général pour créer une solidarité qui n'existe pas. La gastronomie et le tabac ne font bon ménage que dans l'esprit des fumeurs de cigares ! Rien de plus affreux au contraire de voir la fin de son repas gâchée par les effluves de cigares. Cela me fait penser aux publicitaires qui ont pris l'habitude de se faire appeler « créatifs », comme s'ils avaient le monopole de la création. Une telle appellation est totalement usurpée, et directement inspirée de la prose à la Belaubre.

Si cette association avait limité son objectif à la liberté de communiquer autour de tous les plaisirs de la vie quels qu'ils soient, j'aurais pu la considérer avec sympathie.

Contrairement à ce qu'exprime la pétition en ligne, les Espagnols n'ont absolument pas trouvé la formule miracle. L'Espagne a toujours été l'un des pays où le tabac était roi, et il n'est donc pas surprenant qu'il reste lanterne rouge sur ce sujet. Il n'y a pas si longtemps la publicité directement destinée aux adolescents y était pratiquée, et avec la France et l'Allemagne c'est l'un des trois derniers pays d'Europe à avoir fait le choix de continuer à subventionner la production de tabac sur son sol, là où de plus gros producteurs (Italie et Grèce) y ont renoncé.

Les Espagnols ont en effet trouvé une solution pour préserver la possibilité de fumer au restaurant, mais ils n'ont absolument pas trouvé la solution pour préserver les droits élémentaires des salariés. Leur « solution » n'en est pas une.

Je tenais donc à affirmer mon hostilité à cette initiative lamentable et passéiste. S'il s'agissait de proposer des initiatives pour faciliter la consommation de tabac dans les lieux publics, de nombreuses alternatives existaient, par exemple demander à ce que la contrainte de superficie pour les fumoirs soit relâchée. Faire référence à la solution espagnole range cette association avec les Santini et autres Bayrou pour lesquels tu as déjà exprimé ta sympathie, mais pour qui je n'ai pas plus d'estime que pour les extrémistes qui sans doute sévissent encore sur le forum DNF.

Yvan a dit…

En soutenant l'initiative de cette association tu confortes ceux qui sur le forum DNF affirmaient que tu avançais masqué alors qu'au fond tu t'inscrivais en opposition à notre action sur tous les fronts. Cela dit je ne suis pas un juge pour condamner ce genre de pratique, mais si c'est de cela dont il s'agit je le regrette.

Il est normal d'enrichir sa réflexion au contact de ses amis, mais il faut aussi savoir garder son indépendance. Quand DNF défend une position dure sur l'expression publique d'opinions favorables au tabac, qui déborde largement du cadre de la publicité et empiète sur les libertés individuelles fondamentales, je ne les soutiens plus, et quand ils tolèrent des propos anti-fumeurs sur leur forum en dépit de mes protestations je le quitte.

À l'inverse j'ai affronté au début l'hostilité de Gérard quand j'ai soutenu l'idée de l'interdiction complète de fumer dans les lieux publics et j'ai su le convaincre. À son tour il m'a demandé si j'accepterais une solution de compromis incluant des fumoirs, et je l'ai assuré de mon soutien sans faille. Changer d'avis est possible mais je ne suis pas prêt à soutenir des idées qui ne sont pas les miennes par simple solidarité. Maintenant, peut-être es-tu intimement convaincu que la « solution » espagnole est la panacée ? Pour avoir été dans ce pays je peux t'assurer que ça ou rien c'est à peu près pareil.

Ton soutien à cette association ne me fera pas changer d'avis sur les limites de l'action de DNF, et, sans vouloir enfiler les habits trop grands de Voltaire, je continuerai à me prononcer en faveur de la liberté d'expression sur ce blog, tout en me prononçant contre le soutien financier des revues de cigares par les compagnies de tabac, quitte à signer l'arrêt de « mort économique et émotionnelle » (sic) du pauvre Belaubre et de ses pairs.

erwan a dit…

Salut Yvan,

Ca faisait un bail, tu nous reviens en forme et bien remonté, je te trouve presque rosse avec moi ;-) Blague à part, je vais tâcher de répondre point par point.

Les Amis des Plaisirs du Goût : bien que je ne maitrise pas tous les tenants et les aboutissants non plus,l' association AGP est à la base l' initiative de lecteurs du magazine Cigare & Sensations, magazine qui parle du cigare mais aussi des plaisirs de la table (pour l' avoir lu une fois je puis en témoigner). Son appellation me semble donc plutôt justifiée mais c' est une question...de goût :p

S' agissant du volet "interdiction de fumer dans les lieux fréquentés par le public", je ne me sens pas personnellement très concerné, et je ne sais pas ce que l' APG propose comme alternative donc je m' abstiens de commenter, critiquer ou supporter pour le moment. Je précise que j' ai signé la pétition pour exprimer mon mécontentement face aux dérives constatées depuis des mois, mais que je ne suis pas adhérent, ceci pour conserver mon indépendance et mon droit de critique.

Concernant les membres de DNF qui considéreraient que "oui en effet je disais que...alors qu' en fait non...fausse barbe, peau de mouton et cie", j' accepte les critiques et la discussion quand elles sont formulées par des personnes qui peuvent se le permettre en faisant preuve d' un minimum de bonne foi, de correction et de respect, ce qui n' est pas le cas en l' occurence de ceux dont tu parles à demi-mots. A ceux là je réserve mon mépris et ne me sens aucunement redevable de quelque explication que ce soit.

Indépendant, je le suis, mes camarades le savent, j' ai mes limites ils ont aussi les leurs, et j' apporte mon soutien au compte-gouttes en fonction des revendications. Néanmoins il est indéniable que les positions se sont durcies, de part et d' autre. Je sais que tu es pour la liberté d' expression des blogs, dont le mien, mais ta position est minoriataire au sein de DNF. Nous sommes la cible des anti-fumeurs depuis des mois qui demandent à ce que je sois assigné comme d' autres camarades. Le président de DNF, qui se targue de compter parmi ses lecteurs beacoup de non fumeurs, bannie de son forum tous les fumeurs qui se permettent de critiquer un certain nombre d' actions de son association en les considérant comme des provocateurs, et s' est même permis de rédiger un communiqué officiel prêtant aux associations de fumeurs de cigare "l' intention de convertir le reste de la population au plaisir du tabac", tout en continuant d' assigner à tour de bras des clubs et en menaçant les protestataires... Les magazines français (que je n' achète pas) devraient être uniquement diffusés par abonnement et non plus soumis à la vente en kiosque... Je fais l' impasse sur les futurs projets concernant les habitations privées et ce qui en découlerait.

J' estime que ce sont des dérives inacceptables, que DNF sort de son rôle de protection des non fumeurs et il est de mon droit de dire que je n' aime pas les méthodes employées. Qu' une majorité de personnes soit pour la protection contre la fumée, je sui sd' accord, j' en suis ! Cela ne rend pas pour autant la question "indiscutable" comme l' estime le président de DNF qui se voit en président de 80 % de français.

D' un point de vue personnel, et j' en avais discuté avec IceCactus, je m' étais engagé à ne plus parler de tabac sur mon blog jusqu' à ce que les procédures soient allées à leur terme, et je m' y tiens. En cas de jugement défavorable à la liberté de parler de tabac, j' ai aussi dit que déménagerait mon blog sur une plateforme plus susceptible de m' accueuillir et je le ferai, je ne suis pas un jusque boutiste.

Sauf erreur, il me semble donc que je n' ai jamais dévié de ma pratique : respecter les non fumeurs, ne pas leur imposer ma fumée, mais aussi faire valoir des droits qui ne me semblent pas aller à l' encontre de l' intérêt de ceux qui ne partagent pas ma passion.

Si des aspects sur la question (compliquée) m' ont échappé, n' hésite pas à me le faire savoir, je n' ai pas la prétention, contrairement à d' autres, de tout maitriser ni d' avoir toujours raison et si je me méfie bien d' une chose, ce sont les certitudes...

Yvan a dit…

Cela fait quelques temps que je ne m'étais pas exprimé simplement parce que je n'ai pas toujours grand-chose à ajouter. Les dérives sur le forum DNF semblent se confirmer et il est normal qu'à ton tour tu décides de le quitter, le reste était plus des chamailleries de chappelles si j'ai bien compris et je n'avais pas à m'en mêler. De même j'ai lu quelques messages sur le blog de Guillaume mais je n'ai pas estimé que les interventions de Belaubre valaient une réponse. Je remercie en revanche Guy pour son soutien.

Je peux accepter que tu soutiennes une association dont tu ne partagerais qu'une partie des objectifs, je le fais aussi. Pour ma part j'ai tendance à être un peu plus sélectif en revanche dans les pétitions que je signe, mais je n'ai pas à imposer cette façon de voir les choses à tous après tout.

Tu dis ne pas vraiment voir ce que recouvre leur alternative en matière d'interdiction de fumer. Il s'agit de la formule adoptée par l'Espagne pour ses bars et restaurants. Elle stipule que les grands établissements doivent prévoir une zone non fumeur tandis que les petits font ce qu'ils veulent. C'est déjà ce qui se passe en France dans les faits, et les textes sont en principe plus stricts. Cette solution est prise comme référence par tous les opposants au changement, et était défendue par François Bayrou face aux buralistes, alors qu'il prétendait vouloir l'application pleine et entière des lois et décrets quand il était interrogé par des personnes luttant contre le tabagisme. Contradiction seulement en apparence et je me flatte de l'avoir vu venir dès le début, car en effet le programme de Bayrou consistait à vider la loi de son contenu puis la faire appliquer de façon pleine et entière. N'ayant aucune confiance en cette personne j'ai tout de suite pensé que c'est ce qu'il avait en tête et cela me fut confirmé peu après.

Il relève du droit démocratique de tous de défendre une position qui n'est pas la mienne, mais en l'occurrence je considère que ceux qui militent ainsi pour que l'on ne change rien font passer leur plaisir égoïste devant l'intérêt du personnel des restaurants qu'ils fréquentent, et pour cause, ils n'ont que mépris pour ce petit personnel. L'incapacité de se montrer à l'écoute des attentes d'une large population que la fumée dérange révèle un égocentrisme qui ne peut susciter de ma part aucune sympathie. L'addiction d'un Belaubre n'excuse pas tout, je connais plusieurs fumeurs de cigares et de cigarettes, ils ne se comportent pas comme ça.

En matière de publicité je trouve que DNF va trop loin. Je crois à la liberté sur Internet. Elle a des limites bien sûr ; quand un indélicat s'amuse à vendre des fichiers mp3 de façon illégale il doit être condamné, et s'il s'avérait que tu recevais des subsides d'Altadis ton blog n'aurait plus lieu d'être autorisé. Mais en l'espèce s'attaquer à ton blog maintenant revient un peu à condamner quelqu'un pour avoir fait une copie privée d'un fichier protégé dont il détient les droits parce qu'on le soupçonne de peut-être vouloir le vendre. La présomption d'innocence et la liberté d'exprimer tout ce qui te plait dans la vie me semblent devoir prévaloir.

C'est pourquoi si DNF mêlait dans une même pétition un appel à ne rien changer au décret de novembre 2006 et la demande d'interdire tout message positif en faveur du tabac quel qu'il soit je ne la signerais pas.

Amicalement.

erwan a dit…

S' agissant de l' interdiction en elle même, elle ne peut être contestée dès lors que la santé des salariés est en jeu. La solution espagnole que tu me décris ne me parait en effet pas satisfaisante en l' état. Ca me paraitrait acceptable uniquement si le tenancier est lui même fumeur, et qu' il est le seul à s' exposer à la fumée.

Quant aux choix des pétitions que l' on signe, il faut reconnaitre que contrairement à moi, tu as l' embarras du choix. DNF est une grosse machine, subventionnée et rôdée, rompue à la communication, au lobbying, et aux actions diverses et variées...

Les fumeurs de cigare sont éparpillés, peu nombreux, pas du tout fédérés contrairement à ce qui est souvent prétendu, et l' indignation qui monte prend des formes qui restent à définir.

N' étant pas toujours d' accord avec tout, je n' adhèrerait pas, mais si je devais resigner je le ferais, parce que c' est le seul moyen à ma disposition pour faire valoir mon ras le bol.

Si ça va trop loin par rapport à mes idées, je le dirai, calmement, et je m' abstiendrai.

Pour l' heure, j' entends bien que cela déplait à DNF et son président que l' on conteste le bien fondé de ses actions, mais c' est un droit, et non le ferons valoir.

P.S : j' aimerais bien être subventionné, moi, ça me permettrait de fumer gratuitement et de partir à la Barbade ;-)

Yvan a dit…

Je comprends bien que si suite à l'action de DNF tu devais fermer ton blog tu aurais le droit et même sans doute le devoir d'agir. J'espère que tu saurais le faire en évitant que ton combat ne soit détourné vers d'autres buts. J'espère surtout que ça n'arrivera pas.

erwan a dit…

Tu m' as donné une idée : si je suis forcé de fermer mon blog, je créerai une pétition, j' espère bien que tu viendras la signer ;-)

Yvan a dit…

Entendu. Cela dit si la menace vient seulement d'IceCactus, elle a sans doute beaucoup moins de portée que si elle émanait directement de DNF.

erwan a dit…

Ni de l' une ni de l' autre. C ' est toujours à l' initiative d' un petit groupe de délateurs hystériques (les mattier, peltier, scollard et consorts) qui compilent les blogs "hors la loi" et appellent régulièrement DNF à la poursuite judiciaire...

Nous verrons bien, peut être devras tu un jour venir m' apporter des oranges en prson :p

gdpe a dit…

Personnellement, le simple fait que cette association ait été créée à l'initiative de Belaubre ne m'inspire que méfiance. Car il faut arrêter, il ne va pas me la faire avec ses "des lecteurs ont..." "spontanément..."... Sottises, c'est un outil de communication de plus pour lui ! D'ailleurs je n'ai besoin de personne pour exprimer mon avis, et le fait que je milite pour un arrêt des lois anti-fumeur (celle qui va entrer en vigueur début d'année me convient parfaitement, et j'ai trouvé des lieux qui vont s'adapter à mon plaisir du Cigare) ne nécessite pas plus mon adhésion à cette fumistrie.
Je suis adhérent d'un club qui est attaqué, pour de fausses raisons qui desservent AMHA la cause des non-fumeurs, voilà ce qui m'importe dans un premier temps.
Le second temps viendra quand les extrémistes hygiénistes viendront à manifester des véléités d'interdire de fumer dans les rues, ou d'ajouter des clauses dans les baux de location d'habitations privées... entre autre.
En tout cas Yvan c'est un plaisir de relire.

erwan a dit…

Sur ces points je te rejoins. Je n' ai jamais pris de carte je ne vais pas commencer maintenant.

Les revendications des fumeurs de cigare sont variées, je n' y souscris pas en bloc. Le volet interdiction dans les lieux fréquentés par le public ne me choque pas. Je suis un peu plus gêné quand DNF s' occupe des conditions de publication des magazines, et je suis scandalisé quand on parle d' extension des interdictions aux habitations privées, en attaquant de simples clubs d' amateurs, et des blogueurs...

La vigilance, et la réaction sont de mise, puisque la question n' est pas de savoir si ça va arriver mais plutôt quand les anti-fumeurs vont passer au stade supérieur.

Quant à Yves Belaubre, avec qui j' ai de nombreux points de désaccord, je lui reconnais au moins le mérite dans sa lettre ouverte au président de DNF de poser des questions qui méritent des réponses claires et dénuées d' hypocrisie...

Yvan a dit…

Nos avis ne sont pas très éloignés mais un peu tout de même, sans naturellement que ce soit grave. Pour moi les revues portant sur le cigare doivent être complètement indépendantes des compagnies de tabac, ce qui exclut qu'une personne payée par l'industrie du tabac y rédige des articles, ou bien distribuées sous blister et non disponibles chez les marchands de journaux. Cette règle ne s'applique pas à tous les produits de consommation courante mais justement le tabac n'est pas un produit ordinaire même s'il reste autorisé. Je trouve importante cette notion de produit autorisé mais soumis à des restrictions (les médicaments sont soumis à des règles plus strictes). De même je pense qu'il serait souhaitable d'autoriser le cannabis mais naturellement pas pour en faire un produit ordinaire. Je n'étends pas ce raisonnement à toutes les drogues car il en existe quelques-unes comme l'héroïne ou le tik dont les effets psychologiques et physiques sont tels que ce serait irresponsable.

Je crois qu'autoriser la communication sur le tabac et les autres drogues est nécessaire pour ne pas créer un aura de mystère sur ces produits, pour lesquels seul l'avis des médecins serait autorisé. Une interdiction complète ne prendrait pas en compte la psychologie adolescente, à la fois libertaire et attirée par l'inconnu.

Quant à la question des habitations privée mon avis est moins tranché que celui d'Erwan. Je pense qu'il est prématuré de se mêler de ce qui se passe dans les familles. Il faut d'abord laisser l'interdiction dans les lieux publics porter ses fruits. Partout cet interdit a contribué à effacer le caractère anodin du tabac et a modifié les comportements privés. Laisser cette évolution se faire d'elle-même est sans doute plus efficace dans un premier temps que prendre les fumeurs à rebrousse-poil. Mais sur le fond je ne serais pas choqué d'une telle interdiction dans un futur proche. Plusieurs de mes amis m'ont raconté que pendant leur adolescence ils ont demandé à leurs parents de ne pas fumer dans la maison et se sont vus opposer une fin de non recevoir. C'est une situation à laquelle j'ai assisté personnellement il n'y a pas longtemps. Actuellement la loi s'exprime sur ce sujet et ce qu'elle dit c'est que les enfants sont soumis à l'autorité de leurs parents. Ce n'est pas exactement comme si elle ne disait rien. Les parents ne se gênent pas pour rappeler à leur progéniture qu'aux termes de la loi ils doivent obéir jusqu'à leurs 18 ans. Cela ne ferait que rétablir l'équilibre si les enfants pouvaient répliquer qu'aux termes de la loi les parents ne sont pas autorisés à les enfumer jusqu'à leurs 18 ans. Ça ne veut pas dire qu'ils vont leur faire un procès, mais au moins ils pourraient dire qu'ils ont le droit pour eux.

Pour les baux d'habitation, le droit français actuel n'autorise pas les propriétaires à interdire de fumer dans un logement qu'ils mettent en location. Je ne suis pas de ceux qui seraient prêts à militer pour qu'une clause d'interdiction soit valide, mais si un tel texte passait je n'y trouverais rien à redire. Aux États-Unis où le droit de la location est beaucoup plus favorable aux propriétaires, cette possibilité existe et peu de propriétaires en font usage.

Quant au décret actuel c'est clair qu'il n'interdit pas aux restaurants d'ouvrir un petit salon dans lequel les fumeurs se rendront après leur repas, pour boire un cocktail qu'ils auront commandé au bar, ou un café, et fumer ce qu'ils voudront. Les fumeurs ne devraient pas trop se plaindre, la plupart des associations anti-tabac étaient opposées aux fumoirs, seule DNF y était favorable. La plupart des restaurants choisiront sans doute de maximiser la surface disponible pour servir les repas, mais il suffira pour les fumeurs qu'ils connaissent leurs « coins ».

Clegor a dit…

Un fumoir respectant le décret est très difficile à réaliser, à part si on le fait de la dimension d'une cabine téléphonique. C'est inacceptable, et je pense qu'il faudrait mieux lacher du lest sur ce point.

Pour en revenir à la première réaction d'Yvan, je l'invite plutôt à réfléchir sur le fait que l'action de DNF a conduit Erwan, moi-même et quelques autres à se rapprocher d'Y. B. Alors que tellement de choses nous opposent.

erwan a dit…

Voila plusieurs points sur lesquels nous divergeons.

D' abord, la presse cigare, dont les dénominations sont sans équivoque, s' adresse au fumeurs. On ne me fera pas croire qu' elle incite du fait qu' elle est en vente en kiosque des non fumeurs à l' acheter pour devenir fumeur.

Ensuite, il me semble plus sain de considérer la question du tabac au domicile sous l' angle de l' éducation et non de la législation. Ou alors légiférons aussi contre les parents qui nourrissent leurs enfants avec de la junk-food, qui les laissent regarder des films violents, ou qui abusent des encens d' ambiance alors que c' est mauvais pour la santé.

En s' inspirant du modèle etats-unien, qui repose plus sur les peurs irrationnelles que sur la logique de santé, les anti-tabacs soumettent la France à un régime encore plus dur puisque je rappelle qu' aux Etats-Unis, la presse cigare est en vente libre et que l' e-commerce de tabac est autorisé contrairement à chez nous.

J' ai tendance à penser qu' il fait mieux vivre d' être non fumeur que fumeur de nos jours : il n' est déjà plus possible de fumer dans les lieux fréquentés par le public (normal), ni au bureau (normal), il est mal vu de fumer chez soi en présence de non fumeurs (normal), il deviendrait interdit de fumer sur son balcon si ça gène son voisin, ni de fumer à moins de x mètres d' une fenêtre, d' une entrée d' immeuble ou d' une foule dont le nombre reste à déterminer.

Le fumeur aurait donc le droit de fumer...oui mais où ? Dans sa cave enfermé à double tour ? ;-)

Les fumeurs étant massivement considérés par les anti-tabacs comme des délinquants, des faibles, des fainéants, voire dans certains cas de drogués asociaux (dixit Audureau), je vois mal quand ça s' arrêtera.

Si DNF et son président passent aux yeux des autres associations pour des libéraux, très honnêtement, c' est inquiètant et comme le dit Clegor, bien que nous ayons de sérieux points de divergence avec Y.Belaubre, j' estime qu' il est sain, voire vital, que les fumeurs (et pas qu' eux) fassent valoir leurs revendications tout en posant des limites.

Enfin, je rappelle que quand on parle de cela sur le forum, on est taxé de provocateur, et quand on en parle ici, on est menacé de procès en diffamation.

Ca résume beaucoup de choses et c' est révélateur d' un état d' esprit...

Thebabas a dit…

Pas mieux...

erwan a dit…

Conférence de presse et réunion publique de l' APG au Restaurant le Mojito Habana le 27 novembre 2007 à 11h.

A n' en pas douter, les anti-fumeurs qui crient au scandale derrière leurs PC feront le déplacement pour exprimer courageusement leurs opinions sur place et dialoguer de visu et courtoisement avec les fumeurs...

On peut toujours rêver ;-)

Yvan a dit…

On ne te fera pas croire que la presse cigare puisse inciter un non fumeur à s'y mettre parce que tu n'as pas envie d'y croire. Je ne partage pas cet avis même si je ne vais pas jusqu'à souhaiter l'interdiction de vente en kiosque des revues réellement indépendantes.

Interdire aux parents de fumer devant leurs enfants n'est pas s'immiscer dans l'éducation qu'ils apportent à leur enfant mais arbitrer un conflit qui oppose souvent les parents fumeurs et leurs adolescents quand ceux-ci ne fument pas. Ne pas s'immiscer, c'est prendre parti. Cela dit je reste favorable à l'éducation aussi pour le moment.

Les contraintes qui s'imposent aux fumeurs sont nouvelles mais pas artificielles. Les nouvelles normes sociales imposent au fumeur de prendre sur lui la gêne que sa pratique occasionne, rien de plus. Au fur et à mesure que les anti-tabac demanderont plus le soutien populaire dont ils bénéficient s'émoussera, et c'est ainsi que l'on aboutira à un équilibre, forcément imparfait mais démocratique.

Je doute que la réunion de l'APG attire beaucoup de non fumeurs militants. Pour commencer une discussion il faut un terrain d'entente. Or l'APG s'attaque à l'esprit-même du décret du 15 novembre et revendique le droit de publier en kiosque une émanation d'Altadis qui fait l'apologie du cigare...

erwan a dit…

Yvan,

Je ne crois pas philosophiquement à l' équilibre démocratique que tu évoques.

Quand on habitue la population à la peur, et qu' on prône le tout sécuritaire un peu partout, la demande de sécurité croît de façon exponantielle.

Regardons autour de nous : plus de police, plus de digicodes, plus d' alarmes anti-vol, plus de caméras, plus de contrôles, plus de normes d' hygiènes en tous genres.

Sais tu par exemple, que si dans un restaurant, un inspecteur voit un cuisinier casser un oeuf puis manipuler de la nourriture dans la foulée sans s' être lavé les mains, on peut lui faire fermer son restaurant parce qu' il est interdit de laver un oeuf qui contient sur sa coquille de résidus de fiente de poule. Ce n' est qu' un exemple parmi d' autres de l' absurdité de cette logique quand elle est poussée à l' extrême.

Quant à la revue dont tu parles, je ne peux te laisser dire qu' elle est une émanation d' Altadis. Elle fait certes de la publicité pour des produits du tabac (comme d' autres) mais ne se résume pas à un outil de propagande fomenté par Altadis. C' est caricatural. Elle ne fait pas non plus l' apologie du cigare puisqu' un barême de notation est mis en place, et que certains cigares sont notés très sévèrement.

Je la défends avec d' autant moins de mauvaise conscience que je ne l' achète pas.

Quant au terrain d' entente, créons une association, toi et moi, je suis sûr que nous finirons par en trouver un ;-)

erwan a dit…

Ton exemple sur Washington est interessant, mais c' est l' avis ' une personne somme toute assez modérée (compte tenu des positions majoritaires chez DNF). Tu sais comme moi qu' ils sont nombreux à demander l' interdiction dans la rue, dans les habitations, et le jour où les associations anti-tabac y viendront elles trouveront leur support en imbéciles embrigadés... Je me réjouis de constater (mais je m' en doutais) que tu n' en seras pas.

S' agissant de la presse spécialisée, tous les magazines à thême fonctionnent sur le partenariat. Pour autant ceux qui achètent sont majoritairement éduqués aux produits du tabac, et s' il s' agissait de vanter les mérites d' une marque médiocre, le magazine perdrait vite en crédibilité. Pour autant, l' argument de partenariat se tient, peut être est il souhaitable que ce ne soit plus le cas. J' écoute tous les arguments sans oeillères.
Reste qu' on pourra se reporter comme je le fais sur des magazines étrangers non soumis à la loi Evin. Si tu es à Washington, achète un numéro de "Cigar Afficionado" et tu vas voir côté pub'...

Mais en échange de l' arrêt du partenariat avec Tariquet et cie, on demande l' arrêt du partenariat DNF/Pfizer même s' il n' y a pas de contrepartie financière. Donnant donnant, question d' indépendance ;-)

Bon sinon, tu me parles de Belaubre, t' as vu ton président ? Il a copié sur lui pour rédiger une lettre au Président de la République ! Le tricheuuuur ! Toi qui trouvait celle de Belaubre ampoulée, celle d' audureau mérite le détour : les français parlent aux français... :p

erwan a dit…

P.S : dam it ! Désolé pour ton dernier post, Yvan, mauvaise manip' j' ai appuyé sur effacer au moment où je voulais rectifier le mien :( Toutes mes excuses. #£$~* de blog c' est pas pratique (;_;)

Yvan a dit…

Pas de mal pour le message puisque tu as eu le temps d'y répondre. Je ne peux pas le réécrire car je ne garde pas de copie.

Tu observes avec juste raison que certains membres de DNF voudraient aller plus loin en matière d'interdiction de fumer. D'abord je ne suis pas sûr que ce soit le cas de Gérard, puisque au contraire j'ai déjà eu fort à faire pour le convaincre d'aller jusque-là. Surtout, ce qui compte c'est le soutien populaire. Si comme moi les Français estiment qu'après l'application du décret au 1er janvier la situation ne nécessite pas d'aller plus loin les militants jusqu'au-boutistes se retrouveront isolés. J'avais déjà illustré ce phénomène en parlant du CPE. Quand les syndicats ont demandé son retrait ils ont bénéficié d'un soutien populaire massif. Mais dès qu'ils ont voulu profiter de l'élan pour demander plus ce fut le bide. Ce n'est pas le mouvement anti-tabac qui est populaire, c'est une revendication bien précise, en phase d'être satisfaite.

En matière de partenariat, toute la question se résume au fait de savoir si on considère les produits du tabac comme des produits ordinaires ou non. Bien sûr les revues spécialisées tissent des partenariats avec l'industrie, mais le tabac doit faire exception, parce que c'est une substance nocive susceptible d'entrainer une dépendance.

Aux États-Unis le droit des entreprises compte beaucoup plus que le droit des personnes ; c'est pourquoi la publicité pour le tabac est autorisée dans tous les magazines (sauf, dans certaines villes considérées comme très en pointe, les magazines destinés à la jeunesse). Je ne crois pas que ce soit un exemple à suivre.

Je rappelle que je ne veux pas forcément la disparition de la revue Cigare et sensations : la diffusion par abonnement me convient, et la diffusion en kiosque de revues indépendantes me va aussi.

erwan a dit…

Tu deviens populaire, dis donc, j' ai reçu des mails se félicitant qu' un anti-tabac modéré et posé vienne s' exprimer ;-)

Pour la pub', ce serait interessant de faire un comparatif entre le système français, et américain, pour savoir si le fait que les blogs, sites, et les revues spécialisées font augmenter dans les faits le nombre de fumeurs là-bas ou pas...

Voila une idée qu' elle est bonne !

Quant au président de DNF, j' ai une confiance très limitée. Je l' ai lu plusieurs fois répondre à des personnes qui se plaignaient de l' enfumage par leur voisin sur leur balcon ou dans leurs toilettes (!?) dire que DNF avait fait des propositions qui n' avaient pas pour l' heure été entendues.

On connait trop bien le "attendons que ce soit passé dans les moeurs pour continuer plus en avant...".

Vigilance donc, quand on voit ce qui se fait outre-atlantique...

En parlant de ça, manger du fromage au lait cru chez les ricains, ça ne doit pas être facile ! :p

Yvan a dit…

Détrompe-toi, on trouve tout ce qu'on veut à Washington, sauf peut-être les vrais havanes pour cause d'embargo.

L'influence de la publicité en général semble se vérifier assez bien. La publicité était largement autorisée en Allemagne et en Espagne, les taux de tabagisme y sont plus élevés qu'ailleurs. Même chose en Uruguay, où la publicité pour le tabac m'a été décrite comme omniprésente (télévision, affichage, partout), mais ça a dû changer, et où le taux de tabagisme des plus de 12 ans avoisinait il y a quelques années les 50 %. Évidemment, quand la présence publicitaire est plus modeste les effets sont moins visibles et difficiles à distinguer d'autres déterminants. Aux États-Unis la vente du tabac aux moins de 18 ans est interdite, et des études indiquent que l'interdit est respecté à 96 % (les sanctions ne sont pas franchement symboliques en cas d'infraction).

Ce qui distingue DNF des autres associations c'est une motivation différente. La plupart des associations anti-tabac souhaitent réduire l'emprise du tabagisme avant tout pour les fumeurs eux-mêmes, qui sont très nombreux à regretter d'avoir commencé à fumer un jour mais ne parviennent plus à arrêter. Gérard se préoccupe beaucoup plus des non fumeurs, si bien qu'un fumoir bien conçu ne lui pose aucun problème (avec la dépression, la fumée ne sort pas quand on ouvre la porte). En revanche il peut se montrer plus exigeant que d'autres associations sur d'autres points. Je dois dire que quand il s'agit de terrasses couvertes et entièrement closes par des bâches sauf une entrée sur le côté (concession récente de la Ministre de la Santé aux buralistes), je partage son avis. À l'inverse les cafés avec terrasse découverte sur le toit sont nombreux à Washington et le tabagisme ne m'y a jamais gêné.

Surtout Gérard préférait que la modification passe par un décret, d'application beaucoup plus rapide, ce qui impliquait d'autoriser quelques lieux fumeurs. En effet le pouvoir des lobbies ne doit pas être négligé. Une loi en 2007, cela voulait dire un décret bien plus tard. La loi Évin date de 1989, le décret d'application de 1992... C'est un peu la même chose que le décret sur les frais bancaires qui était resté en souffrance sur le bureau d'un Ministre récemment.

Yvan a dit…

Bon, pour que tu ne sois pas surpris de n'avoir pas de réponse à tes futurs commentaires, là je repars dans quelques semaines d'activité un peu tendue. Passe de bonnes fêtes et n'oublie pas : beaucoup de citron vert ;-) ! (Comme c'est une allusion au message qui a sauté, ça va sans doute sembler un peu cryptique pour tes lecteurs, mais ce n'est pas grave).

Peintre a dit…

"Comme c'est une allusion au message qui a sauté, ça va sans doute sembler un peu cryptique pour tes lecteurs, mais ce n'est pas grave."

Sympa pour les lecteurs dont je fais partie !

Erwan, en tant que directeur du comité éditorial de ton blog, cela n'est pas acceptable !

... lol ! (comme dirait ma fille )

Galerie M a dit…

Erwan,
On ne se connait pas et je viens de découvrir ton blog via celui de Peintre.
Je vous soutiens de tout coeur et espére que la bétise ne triomphera pas toujours.
Amicalement.
Marianne

yves belaubre a dit…

Les fantasmes de Mr Yvan sont regretables. Ses diffamations me concernant aussi. mais comme je n'approuve pas les méthodes de DNF je ne le poursuivrai pas en Justice aujourd'hui.
Pour répondre à cet individu s'affirmant intime d'Audureau, je rappellerais simplement que le décret qui modifie sans légitimité législative la loi Evin et qui entrera en application début janvier exclut de toute protection les 500 000 employés de maison de France. Cela est énoncé en toutes lettres dans le texte du décret.
Si les motifs de Audureau étaient réellement la protection des non-fumeurs (ce qui est tout à fait respectable, et que nous n'avons jamais contesté), il s'attaquerait à ce décret et non aux clubs d'amateurs de cigares et aux magazines qui s'adressent aux fumeurs de cigares et Epicuriens avertis qui ne sont pas obligé de les acheter. Car à côté des 500 000 personnes employées de maison indignes de la grande compassion autoritaire de Audureau, l'absence de raison solide avancée par ce vieillard pour justifier sa chasse aux sorcières et tenter de faire croire à un préjudice du magazine Cigare et sensations à DNF, exprime mieux que tout sa vanité. Le cigare intéresse monsieur Audureau car il aime avant tout le pouvoir, la médiatisation, les procédures judiciaires et le renflouement sans scrupule des caisses de son ultime raison d'être sociale.

dorothy a dit…

bonjours, je vais tous vous dire une chose qui va peut être vous paraître immature, mais ce que je viens de lire me dépasse....

Le gouvernement veut nous détourner de nos propres objectifs en posant un problème à la majorité du peuple : le débat sur le tabac.

Ce que je pense c'est simple : le tabac sous toutes ses formes n'est rien d'autre qu'un besoin que la sociétè nous à créer, nous en sommes dépendant à tel point que les interdictions nous détournent de nos vrais objectifs, ceux ou l'on pense à l'avenir de nos enfants. L'énèrgie que nous mettons dans cette lutte complétement lofoque à mes yeux, nous ne l'auront plus pour lutter contre des problèmes qui ne concérnent pas seulement notre petite personne mais tous les gens de cette petite planéte...Le gouvernement le sait, il nous éloigne de nous même et nous courrons les yeux fermés vers un avenir incertain dans un monde ou le pétrole manquera, dans un monde où ne seront plus que des pions pour certains de ces petits lucifère qui sont plus mannipulateurs que dépassés...

lamouche a dit…

Hello Erwan !

Ca faisait un bail que je n'avait pas écrit (ce qui ne m'empéchait pas de lire !).

Mais j'ai envie d'intervenir, même si c'est sérieux et que j'ai une certaine tendance à la rigolade !

Mais je ne peux pas m'empécher en lisant Dorothy de lui expliquer qu'elle utilise le mauvais temps de conjugaison.

C'est pas au futur qu'il faut que t'écrives, c'est AU PRESENT !!!

Parce que si tu n'as pas déjà commencé à lutter et à consacrer de l'énergie pour des problèmes qui, comme tu dis, ne concernent pas que notre petite personne, tu as carrément plusieurs métros de retard !!!

Prends vite un wagon et ouvre les yeux !

Et puis, pas besoin de partir au bout du monde pour FAIRE !
Il y a déjà de quoi largement s'occuper au bas de chez soi.

Zefly kissyou

dorothy a dit…

bien le bonjours la mouche,
pour ce qui est de ma petite personne j'ai commençé depuis toute petite à lutter contre cet avenir incertain, grace à une éducation qui ne m'a pas laissé le choix... Il faut arréter de jouer sur les mots, j'ai employé du futur!!! malheur à moi, n'as tu pas encore compris que ce qui concerne les petits efforts de tous les jours ne fait même plus parti d'une solution et servent seulement à ce que les gens de bonne conscience puissent se regarder dans la glace.
Je te parle d'un problème qui n'est pas encore dans nos esprits celui du pétrole, celui des énèrgies qui ne va pas concerner que toi mais la planéte toute entiére...

Pour ce qui est d'aller au bout du monde, ne perd surtout pas de temps , tu verras que le problème ne se trouve pas en bas de chez toi mais dans le coeur des Hommes..

La dessus je resterai, car je vois que lorsque l'on a que 20 ans et que l'on a pas fait d'étude pour pouvoir s'exprimer à la hauteur de ces mesdames et messieurs, les paroles ne restent que du vents...

bless

lamouche a dit…

Hello Dorothy !

Tout part d'un bon sentiment !

Mais "le coeur des hommes", c'est par petites touches que tu le changes, pas en effaçant le tableau !
(ou alors faut effacer les hommes avec, ce qui arrivera peut être !!!)
Tes paroles ne sont pas du vent !
Et si tu as vingt ans, c'est tant mieux pour toi et, ni une excuse, ni une accusation !
Quant à ton "éducation", je ne vois pas dans quel argumentaire tu l'utilises !!!

Mais bon, si tu crois que ça y change quelque chose ...
Le "bon sens" vaut toutes les études du monde !

Zefly kissyou

sophiedf a dit…

Bonjour Erwan !

Voilà lontemps que je n'étais pas intervenue sur ton blog, ce qui ne m'empêchait pas de le visiter régulièrement.

Juste un mot à la lecture de la "fausse polémique" entre Dorothy et lamouche.

je dis FAUSSE, car dans cette histoire, tout le monde a raison !
Alors, le conseil d'une "vieille" est de garder votre énergie (quoique pour lamouche, aucun souci !) pour autre chose que de la rhéthorique spécieuse !
(Là, c'est uniquement pour montrer que, moi aussi, je peux parler compliqué !).

Bise à tout le monde !

gdpe a dit…

@Belaubre
Votre remise en cause systématique du décret est pénible. Une loi votée en 91 n'a jamais été respectée et il me parait normal (voir dommage) qu'un décret vienne remettre les choses au point.
Votre argument sur les employés de maison si il n'était pas aussi pathétique serait risible... mais même pas ça.
Je considère que les motivations d'Audureau ne sont pas moins personnelles que les votres, et vous ne représentez pas plus les épicuriens que lui la majorité des non-fumeurs quand il s'attaque aux clubs.
Défendez votre gagne pain mais ne vous servez pas des clubs, ni des épicuriens pour assoir une légitimité que vous n'avez pas.

erwan a dit…

Warf, j' étais un peu occupé, j' ai délaissé le blog et j' ai donc plusieurs wagons de retard, je vais donc tâcher de répondre en n' oubliant personne :

@ Peintre : Yvan faisait allusion à un post où nous débattions des produits de consommation, et plaisantait sur le fait que mettre du citron vert dans le mojito est excellent pour la santé :p

@ Dorothy : ton jeune âge n' est pas un obstacle au dialogue parfois passionné, tu es la bienvenue sur ce blog, tu le sais, et si points de divergence il y a, n' en prends pas ombrage. Quant au tabac, tu mélanges cigarettes et cigares, qu' on ne peut pas rapprocher car leurs modes de consommation sont très différents : la cigarette est une addiction, le cigare un plaisir.

@ zefly, fofie et galerie : ravi de vous voir faire un détour chez moi ;-)

@ Yvan : passe d' excellentes fêtes, et mange beaucoup de camembert au lait cru, c' est aussi très bon pour la santé c' est plein de calcium :p

@ Yves Belaubre : c' est gentil de ne pas faire de procès en diffamation à Yvan, car si je vous soutiens face aux procès dont vous faites l' objet de la part de DNF, je soutiendrais Yvan en personne s' il devait répondre de ses écrits devant qui que ce soit. Ce blog est un espace d' échanges et de liberté, chacun a le droit d' exprimer son opinion sans avoir à être inquièté. Pour ma part je soutiens la liberté d' expression des clubs et des magazines, pas le volet interdiction de fumer dans les lieux fréquentés par le public et encore moins la remise en cause de la protection des salariés par le biais d' un hypothétique risque professionnel à prendre. Pour le reste, je partage votre opinion à propos de Mr Audureau dont je n' apprécie ni les idées extrêmistes qu' il dissimule mal, ni les méthodes. Ceci pour être clair.

Lucky a dit…

Sur le site de DNF on peut aujourd'hui lire les déclarations d'une certaine Claudie qui raconte comment elle a renversé son verre d'eau sur la tête d'une passagère d'un vol paris-milan qui fumait. Cette même Claudie demande à Dnf comment devenir agent assermenté pour aller traquer les fumeurs. le but des associations anti-tabac n'est EVIDEMMENT pas la protection des salariés mais l'agression systématique des fumeurs, du travailleur qui veut fumer sa clope au bistrot le soir comme tout le monde à l'amateur de cigares qui communique autour de sa passion. Ca ne s'arretera pas là. Dans 15 ans-peut être moins- on interdira l'alcool dans les lieux publics, donc dans les bars, et t'auras encore DNB pour nous dire "mais on peut trés bien boire un chocolat ou un perrier dans un bar ou est le souci ? " et d'autres "moins je veux aller au café avec ma fille sans voire des poivrots ". Le gouvernement et Pfizer veulent faire de nos troquets des lieux "familiaux", c'est la mentalité Vichy ( la parenthèse fachiste de notre histoire ).D'autre part cette interdiction totale n'a pas sa place en France, elle a été décidée unilateralement par le gouvernement, sans consultation des representants du peuple francais. Le tabagisme passif concerne des fumeurs à 70 % (c'est fort ça quand même ! )et des lieux privés à 90%, et encore celà est contesté, même Audureau le reconnait : "on a gonflé les chiffres".Il s'agit d'une projection des chiffres nord-americains, région qui connait trois fois plus demaladies cardio vasculaires que l'Europe. La grande majorité des pays européens a adopté des dérogations et n'admet pas qu'on harcéle des associations. De toutes façons c'est trop tard, Sarko s'est prononcé pour l'application stricte du décret, prouvant que ses mots de campagne n'étaient que foutaises et qu'on ne peut pas lui faire confiance.

erwan a dit…

Salut mon pote lucky !

C' est une constante de l' histoire, quand on commence à prendre des mesures sécuritaires, le pouvoir ne revient jamais dessus, et c' est la surenchère parce que la population aime qu' on lui parle de sécurité, jusqu' à l' absurde.

Quant à Sarkozy, je lui fais autant confiance qu' à Audureau, c' est dire...

www.electeurs-fumeurs.eu a dit…

La traque des fumeurs, c' est terminé:
Nous relevons la tête.

en allemagne plus d'un site de fumeurs voit le jour.

des referendums aux manifs, des idées les plus créatives aux plus subversives: dernières en date:
- entrée interdite à tous les politiciens de spartis prohibitionnistes à moins qu'ils ne se distancient publiquement de la politiqe prohibitionniste et repressive de leur parti :-) gé-nial. Nous propageaons l'action a présent en autriche. (avec des affiches correspondantes aux partis socialistes et Verts autrichiens)"On attend dehors" On va voir qui doit rester dehors: pourquoi un patron de bar devrait-il servir contre son gré ceux qui cherchent à lui nuire? (sa ruine)Voir photos:
www.catweazle-neckarau.de
Un autre site rappelle les méthodes de dénonciation des nazis et donne le mode le mode d'emploi pour mettre son patron de bar sur la paille: (pas besoin de parler allemand: il suffit de voir la présentation :-)))
http://www.denunziere-den-wirt.de/
Le mythe la fumée passive est démasqué: les coupables déballent : Michael siegel depuis 20 an dans le mouvemnet anti fumeurs dévoile chaque jour dans son blog de quelle facon la manipulation est organisée.
Un délice!
http://tobaccoanalysis.blogspot.com/2007/11/anti-smoking-groups-admit-to-knowingly.html
http://www.newscientist.com/channel/health/mg19626294.300-science-behind-smoking-ban-called-into-question.html
et nous avons une hymne: gratuite à telecharger: portez-la à vos amis pour le jour de l'an a votre discothéque, bar , pour vos manifs, stands de pétitions,etc... etc..."Smoking rebels" (Génial)
http://www.myspace.com/digitalesuhrwerk

erwan a dit…

Bonsoir !

La liste de liens est fournie je vais prendre le temps de les consulter puis je vous répondrai ;-)