mercredi, février 24, 2010

DNF, le dérapage de trop...

A propos de la dernière campagne de publicité de DNF, mettant en scène des adolescents dans un simulacre de fellation contrainte où le sexe d' un homme a été remplacé par une cigarette (*je ne mets volontairement pas l' affiche que je trouve abjecte sur mon blog mais j' y reviendrai) :

- La secrétaire d’Etat à la famille Nadine Morano trouve cette campagne « profondément choquante et intolérable ». Elle a dénoncé un « outrage public à la pudeur » en promettant qu’elle allait demander son interdiction.

- «Je comprends que cette campagne puisse choquer parce qu’elle est inappropriée», a estimé la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

- «Cette campagne est allée trop loin», déplorait dès vendredi Christiane Ruel Présidente d'Enfance et Partage, jugeant ces photos «infiniment dérangeantes.»

- L’association Familles de France a porté plainte hier devant le jury de déontologie publicitaire contre cette campagne, qu’elle juge «ambiguë et déplacée», pour cause de «message incompréhensible».

- «C'est un abominable retour en arrière de tout ce qu'on a fait depuis 40 ans», a réagi Florence Montreynaud. Membre «depuis 30 ans» de l'association DNF et en général «d'accord avec tout ce qu'ils font», elle demande elle aussi «l'arrêt immédiat» de cette campagne.

- l' ARPP, autorité de régulation professionnelle de la publicité, demande la suspension de la campagne de publicité de Droits des non-fumeurs assimilant l'addiction au tabac à la soumission sexuelle. L'affiche enfreint pas moins de 4 articles du code de déontologie de la profession.


*Assimiler viol et tabagisme chez les jeunes ("une fellation forcée peut être considérée comme un viol depuis un arrêt de la Cour de cassation de 1997"), voila l' amalgame répugnant que DNF, une association d' extrêmistes anti-tabac, tente de faire passer auprès de la population depuis quelques jours. C' était sans compter sur le bon sens d' une large majorité de la population et de responsables qui, une fois n' est pas coutume, ont décidé de siffler la fin de la récré et de la démagogie décomplexée.

Cette campagne est scandaleuse à plus d' un titre. D' abord elle part du postulat que les jeunes sont contraints et forcés de fumer, ce qui est faux et mensonger. L' industrie du tabac, pour laquelle je n' ai pas de sympathie particulière, incite les gens à fumer par de multiples moyens, souvent détournés, contre lesquels il faut lutter mais pas n' importe comment en assènant n' importe quoi ! Scandaleuse ensuite parce qu' elle met sur le même plan le tabagisme chez les jeunes et les violences sexuelles commises sur les adolescents, avec toutes les conséquences psychologiques et les ravages qu' elles constituent. On comprend dès lors l' émoi des victimes devant cet amalgame dont les responsables tentent de balayer maladroitement l' évidence après coup.

Et Gérard Audureau, président de DNF et coutumier du double discours - l' un radical devant ses militants et l' autre plus polissé pour endormir l' opinion - de rétropédaler en déclarant "qu' il n' y aucune connotation sexuelle dans ces visuels. Ils se contentent d' évoquer l' autorité, la soumission. On peut y voir par exemple un adulte qui met la main sur la tête de son enfant, et qui ainsi exerce son autorité» (une variante à lire ici). Le Comité National contre le tabac vient d' ailleurs timidement à son chevet en expliquant que les gens n' ont pas compris le message des visuels.

Est ce clair, citoyen ignorant ?! Ce n' est pas nous qui avons dérapé, c' est toi qui n' a pas compris ! Y a pas simulacre de viol, y a des p'tits jeunes qui discutent innocemment au niveau de la braguette d' un adulte paternel et caressant... Un communiqué de presse* en forme de grand écart suivra sûrement bientôt, nous expliquant que les propos ont été déformés par ces salauds de journalistes à la solde de Philip Morris, alimentés par des drogués asociaux et autres vrai/faux non fumeurs et que la polémique n' a franchement pas de raison d' être... (*La réalité dépassant la fiction, le communiqué officiel, dans le plus pur style stalinien, vous explique ici que les répugnants sont "les bien-pensants qui y ont vu une soumission sexuelle". Les gens ont l' esprit mal placé, j' vous jure...).

«Les bonnes campagnes sont celles qui choquent» argue Audureau, bravache... Vraiment ? Pourquoi alors avoir demandé expressément sur le forum de DNF de censurer et de bannir sans préavis (SIC) tous ceux dont la voix s' élève contre l' infâmie ?

Cette fois-ci ils n' auront trompé personne. Mieux vaut tard que jamais.

Mise à jour : pour éviter d' être censuré et désavoué au sommet de l' Etat, DNF vient de faire savoir par l' intermédiaire de son agence de pub' que les affichettes "n' étaient pas destinées à être largement distribuées et qu' il n' y a donc rien à interdire". Après les victimes de viols escamotées, la campagne de pub' fantôme... Sauve qui peut mais le masque est tombé.

N.B : bien que je ne compte pas relayer régulièrement l' actualité de cette engeance, je rappelle que DNF est subventionnée par l' impôt citoyen à hauteur de 100.000 € par an, et que par conséquent ce vieux monsieur ne mêne pas "sa barque comme il l' entend". C'est l' affaire de tous et de toutes.

9 commentaires:

The Chesterfield Project a dit…

Bravo, Air-One !!!

erwan a dit…

Bravo au vieux sénile surtout ! Encore une ou deux comme ça et les gens auront compris qu' il faut renvoyer le grabataire à ses premières amours : en maison de retraite ;-)

Haedrich Jean-Michel a dit…

Tu fais trop d'honeur à cet Au-machin chose (je ne veux pas retenir certains noms).
Ce type a fait sa gloire en portant des statistiques fumasses (c'est le cas de le dire) au rang de Vérités. En outre, qui peut avoir l'aplomb d'affirmer qu'un mort est uniquement décédé à cause du tabac passif? J'avoue que cela me dépasse.
Maintenant, il s'enorgueillit d'être l'inspirateur d'une campagne publicitaire doublement obscène puisqu'elle ne veut rien dire.
Ce mec, qui a tué trois magazines aux tirages confidentiels, ne mérite que le mépris.

erwan a dit…

J' évite de relayer toute l' actu de cette engeance et de son mortifère représentant mais là, ça fera date.

La dernière com' en date vaut le détour:

"Que répondez-vous à ceux qui vous reprochent d'avoir comparé la soumission sexuelle à la soumission à la cigarette?"

Je trouve cette interprétation répugnante. Je suis déçu de la manière ridicule dont une partie des gens bien pensants ont attaqué la campagne uniquement pour sa référence à la sexualité sans prendre en compte le côté salvateur de la prévention contre le tabac. Leur attitude est complètement incohérente.

Orduro - pardon Audurau - a beau faire le paon, le naturel revient à la charge et l' opinion gardera en mémoire que ces fanatiques sont prêts à toutes les dégueulasseries pour promouvoir leurs éructations.

Mépris oui sans aucun doute mais quand l' opinion, les responsables, se réveillent et sanctionnent massivement, il ne faut pas bouder son plaisir.

Je me suis allumé un excellent cigare pour fêter ça !

Haedrich Jean-Michel a dit…

Bien sûr, tu as raison. J'ai, également, lu le délire de ce type qui, reconnaissons-le, mène sa barque avec un beau cynisme (le cynisme peut-il être beau?)
Mais je persistte… Prle-nous plutôt de ce cigare que tu as allumé. Merci.

erwan a dit…

L' ultime coup de corne de brume d' une barque qui prend des allures de Titanic... Il est surtout très égo-maniaque, ne supporte pas la contradiction (qu' il qualifie invariablement de polémique) et je ne l' ai jamais lu, vu ou entendu s' excuser après un dérapage... Tant mieux, l' opinion a vu leur vrai visage.

Pour le cigare c' est pour bientôt, après confirmation des 1ères impressions.

Alex a dit…

Ne le jugeons pas si sévèrement, il est aussi capable des meilleurs lapsus :

"...d'abord parce que la fumée nuit à la santé, mais également parce que la santé nuit au bien être des gens."

Chassez le naturel...

Erwan a dit…

Très bon ça ! ;)

Audrey a dit…

Je ne peux pas approuver ce genre de publicité malgré le fait que ce soit pour une cause aussi importante que la bataille contre le tabac. En plus de cela, il existe de superbes spots étant capables de véhiculer l'information par plusieurs émotions comme la compassion, le rire...
J'ai lu il y a peu un article qui a concentré une dizaine de ces campagnes contre le tabagisme :
http://www.breizh-e-cig.fr/article-18--les-10-meilleurs-spots-anti-tabac.html
Plusieurs de ces publicités sont anciennes ou alors vraiment peu connues mais elles ont néanmoins toutes l'intérêt de troubler par certaines émotions.