mardi, février 22, 2011

Benchmade by Jose "Pepin" Garcia

Benchmade est une nouvelle marque, fruit du sorcier Jose "Pepin" Garcia, véritable institution du cigare aux Etats-Unis, proposée par Ashton, une bizarrerie à mes yeux puisqu' Ashton façonne des cigares dominicains alors que les Benchmade nous viennent du Nicaragua. Ils sont proposés à prix modique pour une qualité dite premium (feuilles pleines) nous indique t' on sur le site officiel d' Ashton d' où provient la photo qui suit.



J' ai goûté plusieurs exemplaires du Robusto me semble t' il et le moins que je puisse dire est que je suis circonspect.
D' abord parce qu' au guillotinage, plusieurs brins de tabac sont tombés, et qu' au cours du fumage, j' ai dû en enlever à plusieurs reprises au risque d' en avoir dans la bouche, ce qui gène considérablement la dégustation et nuit au plaisir. Défaut ponctuel de fabrication, ou mix entre feuilles pleines et "débris" de feuilles, impossible à dire de façon formelle pour ma part.
Ensuite parce que côté arômes, j' ai trouvé ce cigare bien monotone, axé sur des saveurs boisées/légèrement épicées d' autant plus lassantes que le cigare est gros, et long. On s' ennuie ferme sur cette longue autoroute en ligne droite même si le tarif au péage est modique.
Enfin parce que les yeux fermés, j' aurais plutôt misé sur une origine hondurienne que nicaraguayenne tant ce cigare me parait éloigné du registre typique du Nicaragua qui fait le plus souvent mon bonheur.

Dans les vitoles à petits prix, la gamme des Machetero du Nicaragua, tout particulièrement le Robusto, reste pour moi imbattable, le Benchmade ne m' ayant pas convaincu. Et puis cette mode des gros cigare au gros volume de fumée m' insupporte au fur et à mesure que ces vitoles me déçoivent.

2/5 pour la construction et l' aspect.

6 commentaires:

Thierry a dit…

J'ai goûté au Robusto (4 euros en Belgique), et j'ai été super déçu ! je l'ai noté 10/30.
Je n'ai vraiment pas aimé l'arrière-goût que je n'arrive pas à décrire. Comme toi, j'ai eu plein de "déchets" de tabac collant sur la langue...
Et côté combustion : une horreur !
Un conseil : Le Casa magna dans la mêm gamme de prix est de loin supérieur !

Erwan a dit…

Ah ! Ce n' est pas un phénomène isolé alors, d' où le doute sur le côté pleines feuilles de l' affaire même si la cendre diffère de celle des cigares composés de tabacs exclusivement hâchés, je pense à un mix !
Pas de problème de construction pour moi mais côté goût, même constat.
J' essaierai le Casa Magna si je trouve.

Maxime a dit…

Et donc pas de poivre cette fois-ci?

Erwan a dit…

Non mais je subodore la stratégie : faire une gamme sans arômes pour faire regretter les poivrés ! ;-)

Thierry et ses cigares a dit…

Une petite () , J'ai eu la même sensation désagréable de particule sur le bout de la langue avec un...Tatuaje Havana VI ! Mais l'ayant fumé jusqu'au bout, je me demandais tjs s'il s'agissait bien d'un long filler. La cendre est tombé sur ma chemise (ben oui, allongé dans un transat au soleil) alors qu'elle ne mesurait que quelques centimètres. Bref, j'en parle à mon civetier (La Maison du Cigare à Liège, Gelbique). Ni une, ni deux, il en sort un du stock et l'éventre sur toute la longueur pour vérifier ! Verdict : il s'agit bien d'un LONG filler... Les feuilles étaient bien grandes et belles. Je me suis donc planté comme un navet. Au fait, si tu n'as pas encore pu trouver de Casa Magna, tu peux m'envoyer ton adresse (via "me contacter" sur mon blog) et je t'en enverrai un !

Erwan a dit…

Salut l'ami,
La différence entre le Tatuaje et le Benchmade, c'est le prix, et par conséquent la tentation de remplir le cigare avec des feuilles de moins bonnes qualités, quitte à y mettre des débris de feuille.
Faudra que j'autopsie la bête si je trouve le courage d'en reprendre.
Pour les Casa Magna, y a moyen que j'en trouve mais c'est sympa de ta part !