lundi, juillet 14, 2014

La Estancia - Robusto

Description et photo du produit : "La Estencia est une nouvelle marque dans le monde des cigares qui a été créée par les frères Meerapfel. En effet la famille Meerapfel active dans le monde des cigares depuis des décennies est propriétaire de lots de tabacs cubains, et ce depuis l'embargo ! Les cigares La Estancia sont manufacturés aux Honduras avec une proportion de 50% de tabacs du Nicaragua et 50% des ces tabacs cubains.
Module robusto drapé avec une feuille de cape colorado claro, cultivée au Nicaragua ainsi que la feuille de sous-cape. La tripe est un mélange de tabacs cubains et également des tabacs du Nicaragua
".

(© la tête d'or)

Pour ceux à qui le nom Meerapfel ne rappelle rien, ce sont entre autres les distributeurs des frustres mais fort sympathiques Machetero au rapport qualité/prix imbattable à mon goût (2 € le robusto tripe courte, en fagot de 25).
Qu'en est-il du nouveau-né, vendu 7 €, également décliné en Corona, sous le label La Estancia ?
Je dirai sobrement que c'est de la m*rde et que ça n'a aucun intérêt si ce n'est de décevoir puis d'agacer. Manifestement, les lots de tabac cubain (argument mis en avant pour attirer le chaland) ont eu le temps de vieillir au point de voir leurs arômes s'envoler et je gage qu'un alliage avec le Nicaragua avait pour but de tenter de réhausser gustativement le bousin. Peine perdue. A l'aveugle je mets au défi ceusses qui se seront fait avoir par le coup marketing (rassurez-vous, j'en suis, la preuve) de trouver un tant soit peu de caractère cubain, ou nicaraguayen dans ce naufrage vendu 7 € la croisière s'amuse ennuie... Au mieux, du hondurien ou du dominicain d'entrée de gamme, dans ce qui se fait de pire et d'inintéressant.
Dès le démarrage, l'herbacé m'a déplu et n'augurait rien de bon; la suite a été à l'avenant : linéaire, monocolore, calé sur du boisé timide/herbacé omniprésent et rapidement lassant, le final se fait piquant et écrasant malgré plusieurs dégazages.
Je l'ai fumé subi jusqu'au bout, par acquis de conscience et parce que je me suis dit qu'il fallait que je fasse un billet sur cette daube pour prévenir les copains de cette fabuleuse arnaque.
Note : 0.5/5, le demi-point allant à la cape de qualité et au roulage. A fuir, ou à décliner poliment si on vous en propose un et que vous souhaitez rester poli.
Ceci dit, pour l'immense apport des Meerapfel à la planète cigare en proposant les honnêtes Machetero, je leur accorde ma clémence mais qu'ils ne récidivent pas sinon ce sera le goudron et les plumes !
Je file me brosser les dents avec un toscano pour me débarrasser de ce vilain goût de feuilles mortes.

5 commentaires:

Thierry Netten a dit…

Bonjour Erwan. Je suis heureux de te lire à nouveau. Un compte-rendu intéressant...qui m'évitera de me laisser tenter par le nouveau produits de cette famille belge.

Au plaisir.

Erwan a dit…

Merci !
Et je confirme, ça ne vaut pas un bon vieux Machetero.

Anonyme a dit…

Dear Erwan,

I'm sorry you didn't enjoy our new cigar. I understand tastes can differ and I am glad you enjoy our Machetero.

Kind regards,
Jeremiah E. Meerapfel

Anonyme a dit…

Cher Erwan,

Je suis désolé que vous n'avez pas apprécié notre nouveau cigare. Je comprends que les goûts de certains différent de ceux des autres; et suis heureux que vous appréciez notre Machetero.

Bien à vous,

Jeremiah E. Meerapfel

Erwan a dit…

Bonjour Jeremiah,
Merci pour votre message sympathique. Je confirme hélas pour avoir recueilli plusieurs avis que je ne suis pas le seul à ne pas avoir pris de plaisir à fumer ce nouveau cigare. Mais je connais les autres que vous importez en France, qui sont d'un très bon rapport qualité/prix et au sujet desquels j'ai déjà dit ici grand bien.
Cordialement.
Erwan.